Search

Socials

MES SFENJS….

Posted in , ,

Salut tout le monde

Ce soir c’est hannouka!!! Et qui dit hannouka dit bien évidemment…..BEIGNETS!!!!

Du coup, vu que j’avais deja posté sur mon site une recette de donut, une recette de beignets et une recette de churros, je m’suis dit: « nono, qu’est ce que tu vas bien pouvoir poster de nouveau cette année?🙄🤔« 

Finalement, ça ne m’a pas pris bien longtemps pour choisir de m’aventurer dans l’aventure du sfenj… et voila, après deux/trois essais, l’aventure était bouclée 💪🏻💪🏻

Et vu que vous avez été super nombreuses à regarder mes story sur instagram, et que j’ai bien dut recevoir sans exagérer plus de 500 messages me demandant de poster la recette avant la fête pour pouvoir les faire pour dimanche soir, j’ai mis les bouchées double, et …. TADA!!!!

voici donc en avant premiere, ma recette de sfenj , léger, moelleux et croustillant en même temps.

Par contre je vous conseille de bien lire toutes les étapes et les astuces, car comme vous pourrez le voir, la cuisson est assez technique.
Mais après plusieurs essais , je peux vous assurer que c’est comme ça que j’ai obtenu les meilleurs résultats.
C’est à dire avec une mie bien développée, alvéolée et aérée avec en même temps un extérieurs croustillant et moelleux par endroits🤤🤤🤤

Bref un vrai délice à manger avec du sucre ou miel selon votre preference😋🤪

INGREDIENTS

  • 500 g de farine t 45
  • 500 g d’eau
  • 10 g de sel
  • 1 cuillère à soupe de sucre
  • huile de friture
  • 1 cube de levure fraiche de boulangerie

RECETTE

préparation de  la pâte

Dans la cuve du robot, mettre la farine.
 

Emietter la levure fraiche sur la farine et verser le sucre en poudre.
 

Ajouter 400 g d’eau (sur 500 ) et commencer à pétrir avec la feuille (ou le crochet si vous ne disposez pas de la feuille ).
 

Au bout de deux minutes de pétrissage, ajouter le sel puis augmenter au fur et a mesure la vitesse du robot pour arriver à la vitesse maximum.
 

Quand la pâte commence à se détacher des parois du robots, changer la feuille pour le crochet puis ajouter les 100g d’eau restante dans le robot qui est en train de tourner, mais petit à petit de manière à ne pas noyer la pâte.
 

Quand toute l’eau a été incorporée et que la pâte est lisse et homogène,mais quand même presque semi liquide,  c’est prêt (normalement ça a du prendre entre 15 et 20 minutes de pétrissage et la paroi de la cuve du robot a commencer à chauffer si vous la touchez )
 

A ce stade on met la pâte dans un grand bol et on film bien le bol de manière hermétique ( c’est à dire qu’il ne doit pas y avoir de trous ) puis on met au frais pour environ 3/4 heures (voir plus  si on a pas le temps de les cuire)
 

CUISSON

  • Se munir d’une poêle et d’une casserole.
  • Avec cette quantité de pâte on va pouvoir réaliser environ 12 gros sfenjs ( ou plus si vous les faites plus petits)
  • Donc une fois que la pâte a gonflée, diviser la pâte en 12 boules sans travailler la pâte ni la dégazer,et  les déposer sur un plateau huilé.
  • Chauffer un peu d’huile dans la poêle et un bain d’huile dans la casserole.
  • Se mouiller les mains avec de l’eau.
  • Prendre la premiere boule de pâte et faire un trou au milieu de la boule, puis avec les deus mains tirer légèrement de manière a élargir le cercle ( il fait que le trou du milieu soit assez large ).
  • déposer  l’anneau de pate dans la 1re poêle contenant peu d’huile, puis avec une cuillère, récupérer l’huile  chaude de la poêle pour arroser le dessus du beignet ( ca va permettre  au beignet de gonfler par contact avec l’huile chaude ).
  • Lorsque le dessous du beignet commence à dorer, le récupérer et le déposer dans le bain d’huile bien chaud du même coté que précédemment ( c’est à dire cote doré en contact avec l’huile ) tout en continuant de l’arroser d’huile chaude avec la cuillère, puis retourner le beignet pour cuire la deuxième face.
  • Quand le beignet est bien doré des deux côtes, le sortir et le déposer sur du papier absorbant.
  • Saupoudrer de sucre ou tremper chaud dans du miel puis laisser s’égoutter.
  • à déguster avec un bon thé  a la menthe of course 😉

ASTUCES

  • Comme vous pouvez le constater, le sfenj ressemble à une pâte à pain à la difference prêt qu’elle est plus « mouillée » donc bien entendu plus difficile à travailler car plus collante. Mais ne vous inquiétez pas c’est normal.
  • Quand on pétrit la pâte et que celle ci commence à se detacher des parois du robots, on ajoute les 100 g d’eau restant PETIT A PETIT pour ne pas  » noyer la pâte ». Quand je dis petit a petit, c’est à dire qu’on continue a pétrir a vitesse rapide mais en versant tout doucement l’eau à l’intérieur du robot.
  • Vu que le robot a tourné pendant 15 à 20 minutes de manières assez intensive, le cuve a chauffé et donc par consequent la pâte aussi. Donc le mieux c’est de laisser reposer la pate au frigo.
    Pourquoi. Par ce que comme la pâte est chaude elle gonflera vite même si elle est au frigo et que du coup, une fois qu’elle commencera à refroidir elle sera plus facile à travailler. ( et en plus ca nous évitera d’avoir une pâte trop fermentée qui peut avoir des consequence sur le gout du beignet avec un gout de levure désagréable )
  • Une fois que la pâte est prête à être frite NE SURTOUT PAS LA DÉGAZER!!.
  • La partie la plus compliquée c’est bien entendu la cuisson. La pâte étant semi collante, elle est difficile à magner.
    il faut donc prendre la boule de pate et l’étirer sur les côtés tout en créant un trou en son milieu. Mais il faut quand même que le trou soit assez large par ce que le beignet en cuisant va gonfler et on ne veut pas que le trou se referme 😉
  • Apres on pose ce beignet dans la poêle contenant peu d’huile pour que la surface en contact avec la poêle dore ( c’est ce qui donnera le côté croustillant au beignet) et pendant qu’il cuit, on récupère l’huile chaude qu’il y a dans la poêle pour la verser sur le dessus du beignet.
    Et ce faisant on va se rendre compte que du coup, la pâte crue va gonfler. C’est justement la le but!!
  • Quand le dessous du beignet est doré, on prend le beignet à l’aide de 2 fourchette et on transvase le beignet dans la casserole avec le bain d’huile bien chaud. Le beignet est cuit quand les bulles d’air se raréfie.
  • Quand les beignets sont cuit les déposer sur du papier absorbant pour enlever l’excédent d’huile.
  • Si on veut les déguster avec du miel, le mieux c’est de verser le miel sur les beignets encore chaud, de cette manière le miel se réchauffera au contact du beignet et du coup se liquéfiera et le surplus coulera naturellement du beignet

BON APPETIT!!!!

Comments are closed.
btt
Sorry:
- Could not find an access token for noemieelicha.